Non classé

Résolutions 2020 – Mieux vaut tard que jamais

Hey !

Vous l’avez sûrement vu dans mes objectifs du premier trimestre, puis du second trimestre, je préfère largement me fixer de petits objectifs sur une courte période plutôt que de faire de grands objectifs que je ne tiendrais jamais. Pourtant, au début de l’année, je me donne tout de même une liste de résolutions/objectifs que j’aimerais garder à l’esprit toute l’année. Alors oui je ne vous les présente que maintenant, mais en fait, j’avais un peu la flemme, mais comme on dit mieux vaut tard que jamais. En regardant la vidéo de Nathalie Benett sur ses objectifs pour 2020, j’ai d’ailleurs eu envie de reprendre son idée en ayant une phrase qui me suivra toute l’année. D’ailleurs, je vous la présente tout de suite :

Go ahead, va de l’avant.

Outre le fait que ça sonne bien, j’ai de véritables raisons d’avoir choisi cette phrase comme ligne directrice de mon année. Les années précédentes (et toute ma vie d’ailleurs, j’ai l’impression), je me suis toujours focalisée sur ce que j’avais pu rater, sur ce qui m’était arrivée de mauvais, sur ce que j’aurais pu faire de mieux, etc, etc. Cette année, je veux vraiment arrêter ça. J’ai pris conscience que ça ne servait à rien de regarder en arrière, qui plus est si c’est pour se lamenter sur ce qu’on avait mais qu’on n’a plus ou qu’on aurait pu faire mieux. J’ai fait beaucoup d’erreurs qui m’ont coûtée assez cher dans ma vie professionnelle, mais j’en ai tiré des leçons et il est hors de question que je recommence. J’adore cette « citation »/motto de l’année parce que quand on regarde dans le dictionnaire la première définition c’est : « Aller de l’avant signifie se projeter positivement, avant de manière optimiste et tournée vers l’avenir. » Donc cette année plus d’excuse : on avance, on progresse et on reste positif pour aller vers ses objectifs.

Minimalisme/Zéro-déchet

Fin 2018, début 2019, je me suis lancée dans une démarche plus zéro-déchet et minimaliste. Je me suis rendue compte que je ne pouvais pas poursuivre un mode de vie comme auparavant. C’était indécent, entre nos poubelles qui vomissaient du plastique, mon armoire qui n’en pouvaient plus des habits ou encore ma bibliothèque qui s’écroulait sous le poids des livres. J’avais lu beaucoup d’articles sur le minimalisme et le zéro-déchet et la plupart disait que c’était un long chemin à parcourir. Pourtant, je ne me rendais pas compte que certaines étapes seraient tellement longues et je suis encore loin du mode de vie idéale que j’aimerais adopter. Je me suis donc fait une petite liste d’objectifs que j’aimerais atteindre cette année.

  • Ne pas racheter avant d’avoir fini ce que j’ai.
    Je pense que c’est l’un des, sinon le seul, objectif le plus réfléchi de cet article. J’ai pu remarquer en 2019 que malgré la meilleure volonté du monde, j’avais toujours tendance à un peu mal consommer. En fait, j’ai tendance à trop acheter, pour certains produits ce n’est pas grave (avoir 10 kilos de pâtes, ça va), mais pour d’autre c’est plus problématique (essayez de trouver quoi de 30 nettoyants visage). Surtout dans ma salle de bains, j’ai tendance à avoir beaucoup trop. En regardant dans un placard, je me suis rendue compte que je cumulais les baumes à lèvres. Alors d’accord je les reçois pour la plupart dans des boxs livresques donc je n’y peux rien, mais il y a un moment où il faut faire quelque chose pour ralentir le rythme. Donc j’aimerais prendre l’habitude de n’acheter un nouveau nettoyant visage que quand j’ai fini (ou presque fini) le précédent, et ainsi de suite avec tous les produits parce que j’ai le même problème avec les bougies : j’achète bien plus que ce que je ne consomme.
  • Eviter le gaspillage.
    Là aussi, en tant que fille qui dit vouloir passer à un mode de vie plus zéro-déchet, ça me rend dingue de voir que je suis obligée de jeter certains produits alimentaires. On a commencé en 2019 à aller sur le marché pour chercher nos produits hebdomadaires (et je vous assure que c’est génial et que plus jamais on ne reviendrait en arrière !), le problème c’est que du coup on s’est retrouver face à trop de bons produits d’un coup. J’avais envie de tout goûter, mais à un moment donné il faut se rendre à l’évidence : on est que deux. Impossible du coup de manger comme huit. Je pense qu’il s’agit juste d’un ajustement à faire mais je veux vraiment éviter de gaspiller le plus possible, quitte à trouver des alternatives pour ce qu’on arrive pas à consommer.
  • Manger moins de viande.
    Je vais me faire assassiner pour cet objectif. Je souhaite cette année apprendre à manger un peu moins de viande. Pas forcément (et là c’est le sujet qui fâche) que pour la cause animale, ça me touche évidemment mais surtout pour la cause environnementale. On a des moyens de faire du bien à la planète juste en consommant un peu mieux notre nourriture donc je voudrais essayer progressivement d’inclure une alimentation plus végétale dans mon quotidien. Evidemment, je veux surtout faire attention à comment je consomme, pour moi il n’y a pas photo : si je dois choisir entre un éleveur de volailles à 10 kilomètres de chez moi ou un avocat qui fait 9000 kilomètres en avion, je choisirai l’escalope de poulet.
  • Faire un screenless day.
    Le screenless day est une notion que j’ai entendu pour la première durant un podcast de TheMinimalists. J’ai trouvé ça assez cool comme principe : zéro écran pendant 24h. C’est une expérience que j’ai envie de faire cette année. Juste une fois, 24h sans écran. A l’heure actuelle, je passe le plus clair de mon temps soit sur mon téléphone, soit sur mon ordinateur, soit devant la télévision (avec Netflix, Disney+ ou Youtube). J’aimerais me passer de tout ça pendant 24h et voir comment je m’en sors.
  • Réfléchir avant d’acheter.
    Ca va avec mes deux premiers objectifs mais je veux apprendre à réfléchir avant d’acheter. Souvent, on subit une espèce de pression sociale vis-à-vis notamment de la technologie que nous avons. Récemment, je me suis dit que je changerais bien de liseuse, quand je vois les nouvelles sur le marché ça fait rêver. Pourtant, j’ai envie d’apprendre à réfléchir avant d’acheter, à me poser les bonnes questions pour savoir si l’achat est essentiel, de plaisir à long terme (parce qu’une liseuse plus performante si je lis beaucoup dessus c’est un bon achat mais si c’est pour lire deux livres à l’année, la mienne fera encore largement l’affaire).
  • Ne plus utiliser de rasoir jetable.
    C’est un objectif un peu bizarre mais j’aimerais trouver une solution pour le rasoir jetable. A l’heure actuelle, je ne l’utilise plus que pour certaines parties du corps, le reste étant fait par mon esthéticienne, mais j’aimerais trouver une solution plus zéro-déchet et moins dangereuse pour m’épiler.

Personnel

J’avais envie de vous présenter aussi quelques objectifs que je pouvais avoir pour cette année. Ils sont tirés de mon Level 10 life goals, je me suis inspirée de celui de Boho Berry et de celui du livre Miracle Morning. En général, il s’agit d’objectifs dans 10 domaines de ma vie et souvent des objectifs que je compte réaliser à plus ou moins long terme. Ici, je vous ai mis des objectifs que j’aimerais vraiment réaliser à court terme parce qu’il s’agit plus ou moins d’objectifs « facile » à réaliser.

  • Mettre de l’argent de côté (100 euros par mois).
    ??
  • Partir une fois en voyage en solo.
    C’est un projet que j’ai depuis plus ou moins un an. J’ai vraiment envie de dépasser mes limites et pour ça j’ai envie de voyager seule au moins une fois dans ma vie (et comme ça en plus, je pourrais réaliser un objectif de ma bucket list). Je n’ai pas envie de partir six semaines à l’autre bout du monde avec un sac à dos et un billet d’avion acheté sur le tarmac. Non, la première fois, j’ai envie de bien organiser ça, de partir peut-être juste un week-end, sans doute dans une ville que je connais un peu, comme Londres qui est en plus une ville que j’adore et que j’aimerais connaître d’une manière différente. J’espère pouvoir réaliser cet objectif cette année mais au vu de la conjoncture actuelle, ça semble plutôt compromis.
  • Trouver une activité manuelle.
    Ca, je ne sais pas pourquoi. Ca fait parti de ces objectifs un peu random. J’ai envie de trouver une activité manuelle qui me correspond et dans laquelle je pourrais m’épanouir. J’ai vraiment envie de tester quelque chose de nouveau et d’y aller sans à-priori. Alors, d’accord, j’écris, notamment pour le blog, mais j’ai envie de trouver autre chose dans lequel je pourrais m’épanouir, comme… je ne sais pas… le tricot, la création en pâte fimo, le dessin ou encore le coloriage. Je veux faire quelque chose de mes mains. Ca ne sera peut-être pas un succès mais j’ai envie d’essayer.
  • Faire une formation de premiers secours.
    C’est, pour moi, l’objectif le plus important. Ca fait trois ans que je le repousse pour des raisons absurdes : j’oublie, je n’ai pas le temps ou encore je n’ai pas envie d’y aller seule. Mais c’est hyper important que je la fasse. Quand je vois les informations à la télévision ou ce qui peut se passer dans le monde, je me dis que c’est inadmissible que je ne sache pas les gestes de premiers secours. Je veux absolument faire cette formation parce que si quelqu’un tombe dans les pommes à mon travail, j’ai envie de ne pas être un boulet qu’on va jeter sur le côté, mais au-delà de ça, j’ai envie de connaître ces gestes parce que si quelque chose arrive à ma famille, chez moi, je veux pouvoir secourir la personne et pas juste perdre du temps en appelant mal les secours.
  • Ecrire 3 articles par semaine sur le blog.
    On peut dire que grâce au confinement, j’ai réussi un peu à prendre mon rythme avec cet objectif que je veux réaliser depuis longtemps. Depuis début avril, j’ai réussi à prendre le rythme de trois articles par semaine. En fait, j’ai réussi surtout à prendre assez d’avance pour être tranquille. En Mars, j’ai écrit des articles pour Avril. En Avril, pour Mai. Et j’espère pouvoir continuer à tenir ce rythme. Si je continue comme ça, ça devrait aller. En fait, j’ai besoin d’écrire un mois à l’avance pour ne pas être stressée. J’ai un boulot où mes horaires changent tout le temps, donc je ne peux pas me bloquer un créneau en me disant « là je vais écrire tous les jours à cette heure ». Je dois à chaque fois m’adapter et c’est dur, parce que parfois je n’ai juste pas envie, mais c’est quelque chose sur lequel je veux travailler.
  • Faire du deltaplane/parapente.
    Encore un objectif un peu random. J’ai deux problèmes : je ne fais confiance à personne d’autre qu’à moi-même et j’ai légèrement peur du vide. Pourtant, j’ai vraiment envie d’essayer une de ces deux activités. J’adore les sensations fortes et j’ai envie de découvrir de nouvelles choses cette année donc ça me donnera une bonne excuse. Sans compter que je pense que je peux vraiment m’éclater en soutenant du local (même si en fait, en regardant les prix, c’est grave cher).
  • Donner mon sang/mon plasma plus régulièrement.
    Quand j’étais à la fac, c’était hyper facile de donner son sang/son plasma. Non seulement, l’EFS venait régulièrement à ma fac pour plusieurs jours donc je finissais forcément par trouver un créneau, mais en plus le centre se trouvait à cinq minutes de mon appartement. Je n’avais donc aucune excuse pour ne pas donner. Seulement, j’ai déménagé pour revenir vivre chez ma mère et là quand l’EFS passe près de chez moi, je travaille souvent ou je ne suis pas en forme (autant dire que je ne prend pas le risque de faire un malaise bête parce que j’ai voulu faire la maligne). Sans compter que la dernière fois que j’ai donné mon sang, j’ai eu une assez mauvaise expérience : la fille qui m’a piquée à foirer et n’a pas trouver la veine. J’ai donc passer dix plombes à pomper pour faire sortir du sang qui ne viendrait sûrement pas et après évidemment elle a trifouiller avec l’aiguille pour trouver cette fichue veine. J’ai donc passer deux semaines avec un bleu magnifique sur le bleu et un superbe traumatisme de l’aiguille qui fait mal (alors que d’habitude je m’en fiche c’est pour la bonne cause). Bref, je veux vaincre cette peur et redonner mon sang coûte que coûte.
  • Courir pour Octobre rose.
    Courir, ou marcher. Ce sera déjà bien de marcher. L’année dernière, je ne l’ai pas fait pas fait par « flemme », vous vous rendez compte ? Je déteste aller chez mon médecin et il me semble que là j’étais obligée parce qu’il faut une attestation certifiant que je suis apte à la pratique de la course. Bref, cette année plus d’excuse, c’est une action simple qui peut vraiment faire la différence. J’espère juste qu’au vu de la conjoncture actuelle, elle pourra avoir lieu.
  • Faire une séance de Yoga chats.
    J’ai adopter mon chat dans une association et celle-ci organise de temps à autre des séances de Yoga chats. C’est encore une fois quelque chose que j’aimerais vraiment essayer. Ca a l’air trop cool et j’ai toujours eu envie de tester le Yoga donc c’est le moment de faire une bonne action en s’amusant.

Livresque

Je pense que c’est la catégorie qui intéressera le plus de monde : les livres. J’ai quelques résolutions/objectifs (parce qu’en fait il s’agit vraiment plus d’objectifs) que j’aimerais tenir cette année. Dans la plupart des cas, il s’agit d’objectifs chiffrés et que pour certains j’ai déjà réaliser (ou pour lesquels j’ai déjà échoué ahah). Allez, je vous montre tout ça :

  • Lire 56 livres.
    Ca, c’est genre mon objectif habituel. Chaque année, je rajoute un livre par rapport à l’année d’avant sur Goodreads. J’ai commencé en 2015 en voulant lire 51 livres et aujourd’hui en 2020, je me fixe d’en lire 56. Concrètement, ce n’est pas un objectif sur lequel je me stresse. Je le réussis chaque année à peu près tranquillement. J’attend d’ailleurs l’année où je vais le rater puisque ça signifiera que j’ai atteint le nombre maximum de livres que je peux vraiment lire en une année.
  • Lire 24 livres « prioritaires » dans ma PAL.
    J’ai écrit et publier deux articles à ce sujet (le premier et le deuxième). J’ai sélectionné dans ma PAL et ma Wishlist 24 livres que j’aimerais arriver à lire quoiqu’il arrive en 2020. En gros, si je ne dois rien lire d’autre, je veux vraiment ne lire que ceux-là. J’ai d’ailleurs déjà bien avancer dans cette liste !
  • Faire baisser ma PAL.
    La semaine prochaine, il y aura un article sur mon rapport à ma PAL. Vous allez voir que même si ma pile à lire est immense, elle ne me stresse pas le moins du monde. Quand je dis que je veux faire baisser ma PAL, évidemment que j’aimerais qu’elle descende drastiquement, mais si elle baisse d’un ou deux livres, ce serait déjà génial. D’ailleurs, il faudrait que je pense à garder les PALs et le total d’une année à l’autre pour faire un comparatif.
  • Faire 3 book ban d’un mois à chaque fois dans l’année.
    Là encore zéro pression, si j’y arrive tant mieux sinon tant pis. En ayant trois mois (même divisé sur l’année) sans acheter de livres, j’espère arriver à faire diminuer un peu ma PAL. Normalement, ce genre de mois sans achats de livres, c’est quelque chose que je fais asse naturellement durant l’année donc j’espère y arriver. A l’heure actuelle, de toute façon, il ne me manque qu’un mois pour réussi cet objectif puisque je n’ai pas acheté de livres ni en Janvier ni en Mars.
  • M’autoriser des Unhaul.
    Dans la sphère internet du livre en France, j’ai vraiment l’impression que les Unhaul, c’est un peu le tabou. On en parle jamais et parfois j’ai l’impression que certains gardent absolument tout leur livres. Pourtant, c’est impossible, rien parce que normalement tu te débarasses au moins des livres que tu n’as pas aimé. Je veux essayer cette année de me déculpabiliser de faire des Unhaul (parce qu’en plus ça montre forcément des « erreurs » d’achats) mais j’aimerais aussi arriver à aller jusqu’au bout en les vendant vraiment et en prenant le temps de les vendre.
  • Faire une carte de médiathèque.
    Là, c’est un objectif réussi dès Janvier puisque je suis allée me chercher une carte de médiathèque aux alentours du 20. Concrètement, j’étais hyper contente jusqu’à ce que je me rende compte qu’en fait le choix sur l’emprunt numérique était proche de zéro. Quand tu habites près de la frontière visiblement tu n’as le droit qu’à des livres en allemand ou presque. D’accord, j’abuse mais le choix n’est pas dingue dingue. Je pense qu’il faudrait que j’ajoute à cet objectif « et aller emprunter de temps à autre ».
  • N’utiliser que la carte Kadeos pour mes achats de l’année.
    Cet objectif a déjà été foiré. Yes. J’ai reçu une carte avec 100 euros d’achat il me semble valable dans toutes les librairies ou presque. Du coup, de base, je voulais faire de ça mon budget annuel pour les livres. En vérité c’est jouable, le problème c’est surtout que j’achète plus de livres en VO (donc sur bookdepository) ou sur liseuse (du moins j’essaye pour le gain de place) donc impossible d’utiliser cette carte là-bas. Tant pis.
  • Lire un livre d’un genre différent de ce que je lis d’habitude dans l’année.
    Là, ça risque d’être un objectif ultra facile. Je n’ai pas voulu me cantonner à un genre que je ne lis pas pour me laisser du choix. Au final, je peux choisir presque n’importe quoi puisque je ne lis pas ou peu : de romance, de thriller, de non-fiction, d’essai, de bande-dessinée, de littérature générale, de bit-lit, de chick-lit, etc. Si j’arrivais à lire un livre de littérature générale, ce serait vraiment bien puisque c’est vraiment ce que je lis le moins au monde.

Est-ce que vous avez des résolutions pour cette nouvelle année ? Quel va être le mot d’ordre pour vous ?

XOXO,
S.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s