Littérature

Lab girl (extrait) de Hope Jahren

  • Titre : Lab Girl
  • Auteur : Hope Jahren
  • Editeur : Quanto
  • 192 pages (extrait).
  • Résumé : Lab Girl est une multitude. Il est le témoignage autobiographique, intime et passionné d’une femme qui s’est battue pour devenir ce qu’elle est, et parvenir à s’imposer dans un milieu dominé par les hommes. Il est une célébration du génie végétal, du sol et de la nature qui changera à jamais votre façon de voir le monde. Il est enfin le portrait sensible et émouvant d’une amitié indéfectible.
    Lab Girl est le premier livre de la géobiologiste Hope Jahren. Nous la suivons depuis son enfance dans le Minnesota et ses premiers jeux dans le laboratoire de son père jusqu’à ses voyages sur le terrain, à travers les États-Unis, la Norvège et l’Irlande, accompagnée de Bill, son fidèle et brillant collègue. Les histoires qu’elle nous raconte sont une ode à la curiosité, à l’humilité et à la passion et autant de preuves que le travail et l’amour peuvent déplacer des montagnes. 
    Lab Girl est une incitation à devenir maître de sa vie et à découvrir qui l’on est vraiment, ainsi qu’un plaidoyer pour la protection de notre environnement. Viscérale, lumineuse et souvent drôle, Hope Jahren nous invite à l’observation. Avec les yeux, mais aussi avec les mains et le coeur.

J’ai reçu cet extrait de Lab Girl dans l’une de mes box Kube, celle du mois de Mai de l’année dernière si mes souvenirs sont bons. Pourtant, quand je l’ai reçu, j’étais en mode « Mouais, ça m’intéresse pas trop. C’est pas trop mon style ». J’ai même essayer de le commencer vers le mois d’août mais rien n’y a fait, ce livre ne m’attirait pas du tout. Et puis, je ne sais pas trop, je l’ai oublié dans ma bibliothèque et peu à peu vers le mois de Février, il a recommencer à doucement faire son apparition dans mon esprit. Fin du mois de Mars, il occupait une place de plus en plus grande dans ma tête, j’avais vraiment envie de découvrir cette histoire. Ca tombait bien parce que fin du mois Mars, je n’avais plus ni le temps ni l’envie de commencer une grosse brique. Alors, j’ai commencer cet extrait et ça a été la révélation.

Mon avis en bref : Un extrait que j’ai adorer découvrir !

Ce qui me faisait le plus peur dans ce roman, je crois, c’est ce côté scientifique. J’avais hyper peur parce que disons que la science, ça n’a jamais été mon truc et je n’en ai pas fait depuis le lycée (ah si ! A la fac, j’ai dû traduire un texte scientifique et une notice de micro-ondes pour un examen, ça compte ?). On ne peut pas dire qu’il n’y en avait pas dans l’extrait que j’ai pu lire, mais c’était vraiment fait en sorte pour être ultra abordable.

Au niveau de l’histoire, on est sur une espèce d’autobiographie de Hope Jahren. On y découvre son enfance et surtout sa vie en tant qu’étudiante et que jeune adulte. On voit comment elle est entrée dans le domaine scientifique, pourquoi, mais aussi et surtout les difficultés qu’on peut rencontrer en tant que femme dans ce domaine.

J’ai beaucoup aimé cet aspect là du roman/extrait. Au final, on la voit assez reléguée au second plan sur le domaine scientifique parce qu’en tant que directrice de laboratoire, elle lève surtout des fonds pour permettre de financer ses diverses recherches. Ca aussi, ça m’a beaucoup intéressée, j‘ai vraiment aimé voir l’envers du décor : au final les scientifiques font de la recherche sur ce qui intéresse les plus riches ou l’armée, et assez peu sur ce qui elle l’intéresse vraiment. Au niveau de ses études, on la découvre comme une jeune femme totalement normal qui a dû faire ses preuves sur le terrain mais qui a aussi dû travailler pour se payer des études. Tout est hyper bien écrit dans un récit très fluide et captivant.

Je tiens quand même à noter que l’extrait est « hyper » long. En fait, je ne m’attendais pas à avoir un quart du roman, mais je trouve que ça nous permet de nous faire vraiment un avis sur ce livre (qui n’est en fait pas donner maintenant que je viens de regarder son prix neuf et en plus il n’existe pas en poche comme je me l’imaginais).

Au final, j’ai vraiment hâte que ce confinement se termine pour pouvoir foncer en librairie et me le procurer. Je suis généralement assez peu friande des récits biographiques mais celui-ci fait vraiment parti des rares qui a su me captiver. Je vous recommande à 100% d’aller a minima feuilleter ce livre pour découvrir cette plume vraiment passionnante.

XOXO,

Sarah

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s