Littérature

Tobie Lolness, tome 1 La vie suspendue de Timothée de Fombelle

  • Titre : Tobie Lolness, tome 1 La vie suspendue
  • Auteur : Timothée de Fombelle
  • Editeur : Gallimard Jeunesse
  • 320 pages.
  • Résumé : Tobie et sa famille appartiennent au peuple de l’arbre qui réside dans un vénérable chêne, ruche de vie. Le jeune héros mesure quelques millimètres, ce qui lui rend la vie bien difficile. Le père de Tobie, grand savant, refuse de révéler sa dernière découverte scientifique qui pourrait bouleverser non seulement leur vie à tous mais aussi les projets de certains membres du Grand Conseil… Ce refus va entraîner la famille de Tobie dans la déchéance. Emprisonné, le jeune héros va se retrouver propulsé seul dans de terribles aventures…

15 ans. C’est le temps que ce livre a attendu dans ma PAL pour que je me décide enfin à le sortir. Oui, je suis plutôt du genre à avoir cumuler une PAL très jeune. N’empêche quand j’ai acheté ce livre, j’avais vraiment prévu de le lire tout de suite, mais en fait non, ça aurait été trop facile ! Il a donc attendu bien sagement, jusqu’à ce qu’en Décembre je me décide à le mettre sur la liste des livres que je voulais absolument lire en 2020. Très rapidement, j’ai vraiment hyper envie de le lire, même si j’essayais tant bien que mal de me le garder pour le printemps. Il n’a, au final, pas tellement traînée puisque je l’ai dévoré en quelques jours !

Mon avis en bref : Une jolie pépite que j’ai adoré découvrir.

Vous le savez sûrement mais j’adore faire ça : me lancer un peu au hasard dans un livre. Ca me joue souvent des tours en découvrant que l’histoire n’était pas du tout ce à quoi je m’attendais, pourtant cette fois j’ai adoré. Tout ce que je savais de l’histoire, c’était que Tobie mesurait un millimètre et demi, qu’il vivait dans un arbre (et que ça représentait plus ou moins une ville pour lui) et qu’il allait avoir des problèmes. Je pense sincèrement que pour se lancer dans ce roman, il n’y a pas besoin d’en savoir plus. Ca suffit amplement et je crois que c’est ce qui m’a permise de réellement apprécier mon moment de lecture !

Timothée de Fombelle est un auteur ultra ultra ultra connu, notamment Le livre de perle. Pourtant, je n’ai jamais lu de Timothée de Fombelle, avant aujourd’hui. Je ne savais donc absolument pas à quoi m’attendre pour son style d’écriture. Je vous avouerai que j’avais un peu peur que ce soit trop jeunesse et que ça m’empêche de vraiment rentrer dans l’histoire. Il s’avère que je me suis totalement plantée sur mes à-prioris. Malgré que ce soit effectivement de la jeunesse, j‘ai trouvé que c’était tellement bien écrit et que, pour une fois, on ne prenait pas les plus jeunes pour des billes, les réflexions étaient intelligentes et menaient jusqu’au bout comme si on écrivait pour un adulte. La plume de l’auteur est toute douce, j’ai vraiment adoré me réfugier dans ce style qui est vraiment ultra apaisant. C’était trop agréable !

La première moitié du roman est vraiment presque introductive, on y apprend plein de choses sur le monde de Tobie et de la vie dans l’arbre. Pourtant, même si j’adore quand il y a plein d’actions, j’ai particulièrement apprécié en apprendre autant sur la vie dans l’arbre. Sincèrement, tout le roman aurait porter là-dessus que ça ne m’aurait absolument pas dérangé. La première partie du roman était d’une telle douceur, malgré la traque de Tobie. A chaque fois que je refermais mon livre, j’étais presque triste de retourner dans le monde réel et je n’avais qu’une envie : me replonger dans mon livre au plus vite. Timothé de Fombelle a un style tellement lyrique, c’était vraiment agréable, j’avais l’impression de lire une histoire du soir. J’ai adoré !

La deuxième moitié du roman est bien plus dans l’action. Tout s’accélère, tout se précipite. Tobie est de plus en plus dans la galère et on a envie de le voir s’en tirer. Le roman se déroule sur plusieurs mois, pourtant le pauvre ne va pas avoir une seconde de répit. A ce moment-là, je ne pouvais clairement plus lâcher le roman et je voulais savoir le fin mot de l’histoire !

Au niveau des personnages, sans avoir la science infuse pour leur âge, ils sont plutôt malin. Ce que j’ai aimé surtout c’est qu’ils sont malin pour une raison : Elisha a un passé qui la force à être plus maligne que la moyenne, quant à Tobie, son savoir lui vient tout simplement de son père qui était scientifique et ça l’aide à dénouer pas mal de problèmes. Il y a une explication logique à tout et on ne dit pas juste « c’est comme ça. Point. C’est de la fiction donc accepte les choses telles qu’elles sont. ». J’ai adoré le père de Tobie, il représente tout ce que j’aime dans un personnage de fiction : il est intelligent, courageux, il sait ce qu’il veut, il est un peu tête en l’air et il protège tout ce(ux) qui le mérite.

J’ai aussi particulièrement aimé le message écologique (et assez précurseur pour l’époque) de ce roman. On y voit s’affronter deux camps : ceux pour le respect de la vie de l’arbre et ceux qui veulent à tout prix le progrès. On y voit un grand message pour le respect de l’environnement parce que parfois le progrès ne sert à rien si on détruit la planète (ou en l’occurence l’arbre) en y tuant toutes ces ressources.

En bref, j’ai vraiment adoré le premier roman de cette duologie. Impossible de lâcher le livre une fois qu’on l’a commencé, on se retrouve dans une bulle dans laquelle on a plus envie de ressortir. Je ne sais même pas s’il y a un seul petit défaut dans ce livre et finalement je suis bien contente d’avoir attendu aussi longtemps pour le découvrir. Je pense que c’est vraiment ce qui m’a fait l’apprécier et je vous le recommande si vous aimez les histoires toutes douces, presque doudou !

XOXO,

Sarah

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s