Non classé

Et si on plaquait tout ? de Audrey & Sébastien Coste

  • Titre : Et si on plaquait tout ?
  • Auteur : Audrey & Sébastien Coste
  • Editeur : Leduc S.
  • 190 pages.
  • Résumé : En 2015, poussés par une soif d’ailleurs et de liberté, Audrey et Sébastien Coste vendent toutes leurs possessions et quittent la France pour s’installer au Québec avec leur petite Eleanor. En 2016, après la naissance de leur fils Timothy, ils décident de franchir une étape encore plus folle : s’installer dans une caravane américaine et parcourir le monde, sans projet de retour, en gagnant leur vie avec le partage de leur aventure positive et inspirante sur les réseaux sociaux. Trois ans, 60 000 kilomètres et 17 millions de vues YouTube plus tard, ils reviennent sur le commencement de l’aventure, les transformations personnelles, les rencontres marquantes, et l’impact sur leur famille et leurs choix éducatifs, bien loin des standards, afin de répondre à leur question initiale : « Réussirons-nous ce pari fou ? »

J’ai commencé ce court roman comme lecture de développement personnel/non-fiction pour le mois de mars. Je me suis vite rendu compte que comme d’habitude, je n’avais absolument pas fait attention au résumé, mais beaucoup plus au titre qui me parlait. Faire ça me mène généralement à deux issues : méga déception ou méga coup de coeur. Ici, j’ai eu le droit, une fois que je lui avais donné une vraie chance parce que j’ai failli l’abandonner, à une excellente surprise et je ne regrette pas du tout cet achat.

Mon avis en bref : Très loin de ce à quoi je m’attendais mais une excellente surprise au final !

Quand je l’ai commencé, je vous avouerai que je m’attendais à un roman à la Into the wild. Une espèce de récit iniatique ou de voyage dans lequel je pourrais rêver et m’évader avec des tonnes de paysages. Au final, pas du tout. En fait, dans cet ouvrage, Audrey et Sébastien Coste nous propose un récit « complément » de leur vidéos Youtube, que je ne connaissais pas du tout d’ailleurs. Pas de descriptions de paysages à en faire baver plus d’un ou au contraire des histoires de galère à n’en plus finir pour passer la frontière d’un pays. Ici, ils nous proposent de découvrir ce que leur nouvelle vie leur a apporter. Comment plaquer tout leur a permis de créer de nouveaux liens ou au contraire d’en voir d’autres se brisaient.

En fait, pour moi, dans ce livre, ils évoquent la face cachée de chaque changement de vie. Je l’ai un peu lu comme un récit de voyage intérieur. Parce qu’au final, c’est ça ils répondent un peu à tous ces questionnements qu’on peut avoir, toutes ces peurs qu’on peut ressentir. Partir vivre en camping-car ad-vitam-aeternam, ok, mais… Et ma famille dans tout ça ? Mes enfants, l’école ? Et c’est pas trop dur à vivre cette promiscuité constante ?

J’ai adoré ce livre. J’ai toujours rêvé de partir vivre à l’étranger (pas dans une caravane, mais d’avoir mon petit chez-moi). Déjà ado, je disais à tout le monde que j’allais partir vivre en Australie, parce que le côté sauvage et les animaux, et maintenant j’ai visiblement pris trop d’âge et je ne parle plus que de Londres (après trois voyages là-bas, je suis vraiment tombée amoureuse de cette ville). Seulement, comme beaucoup de personnes, j’ai peur de franchir le cap. Ce livre peut vraiment rassurer n’importe qui parce qu’il aborde des thématiques diverses et variées que j’ai adoré découvrir.

Surtout, j’ai aimé le message qu’offre ce livre : il n’y a pas de problèmes que des solutions. L’école aux enfants ? On leur explique des choses pendant notre voyage et de toute façon ils cherchent à apprendre d’eux-mêmes. La famille ? Rien ne les empêche de venir quand bon leur semble. L’argent pour financer le voyage ? Avec du travail rien n’est impossible. La barrière de la langue ? Apprise sur le tas. Au final, j’ai vraiment adoré le fait qu’ils nous disent qu’il suffit d’un peu de bonne volonté pour trouver une solution. J’essaye de plus en plus d’avoir cette philosophie de vie : si un problème t’agace prend le temps et du recul et la solution deviendra limpide. Ca fait plaisir de voir une famille avec cette même philosophie de vie qui arrive à réaliser leur rêve et ça m’a donné encore plus envie de partir !

Le seul mini-bémol de ce livre que j’ai pu trouver, c’est la longueur des chapitres. Autant la plupart sont vraiment très court et c’est cool parce que ça les fait passer à une vitesse folle. Autant certains peuvent être un peu long, voire très long, et ça m’a un peu dérangée. Bon, il faut dire aussi que le chapitre le plus long, ça a été sur l’éducation des enfants et il faut dire qu’à l’heure actuelle c’est vraiment pas ce qui m’importe le plus, étant donné que je ne compte pas avoir d’enfants de si tôt.

J’ai l’impression d’avoir si mal parler de ce livre. Pourtant, foncer le lire parce qu’il en vaut vraiment le détour et aborde le voyage d’une manière plutôt inattendu (surtout pour une famille de quatre).

XOXO,

Sarah

Un commentaire sur “Et si on plaquait tout ? de Audrey & Sébastien Coste

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s