13 reasons why de Jay Asher

  • Titre : 13 reasons why (Nouvelle édition de Treize raisons)
  • Auteur : Jay Asher
  • Editeur : Albin Michel
  • 320 pages.
  • Résumé : Clay Jensen reçoit sept cassettes enregistrées par Hannah Baker avant qu’elle ne se suicide. Elle y parle de treize personnes qui ont, de près ou de loin, influé sur son geste. Et Clay en fait partie. D’abord effrayé, Clay écoute la jeune fille en se promenant au son de sa voix dans la ville endormie. Puis, il découvre une Hannah inattendue qui lui dit à l’oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer.

Saison une visionnée, un petit tour en librairie et le livre m’attendait bien sagement dans le rayon. Pourtant, une fois rentrée chez moi, et après avoir lu un chapitre, impossible de continuer. Je sais pas, je n’étais pas dans le bon mood, ce n’était juste pas le moment de le lire alors je l’ai reposé pour ne le reprendre que cette semaine : trois ans plus tard (remarque, au moins, ce n’est pas 13 ans x)). Sans vous mentir, je me suis décidée à le lire parce qu’il dépassait un tout petit peu par rapport aux autres, il était très légèrement avancé comme pour me dire : « C’est bon, tu peux me sortir de ta PAL, c’est le bon moment pour me lire. » Et effectivement c’était le bon moment ! 

Mon avis en bref : Une excellente lecture mais à ne pas mettre entre toutes les mains.

Je regarde systématiquement la série/le film avant de lire le livre. C’est une règle d’or chez moi à laquelle je ne déroge presque jamais. Ca m’évite souvent d’être déçue par le visuel parce que je m’imaginais totalement autre chose. Pourtant, je trouve que la série est restée très fidèle au livre. J’en ai même été assez étonné. En fait, il n’y a que deux grosses différences : l’histoire se déroule dans le livre en moins de 24h et on se concentre vraiment sur Clay et Hannah sans vraiment voir les autres personnages. Le deuxième ne m’a pas vraiment dérangé et le premier était vraiment hyper intéressant à mes yeux. Il est rare de voir une histoire complète se dérouler sur 24h, mais ici c’est bien mené et de circonstances.

J’ai vu passer des avis négatifs sur ce livre, disant que contrairement au message premier, ça poussait les personnes suicidaires à le faire parce que ça marchait. Mais pour moi, le message du livre était tout l’inverse : il n’était pas à mettre entre les mains des personnes avec des pensées suicidaires mais entre celles des autres, entre les mains des personnes qui peuvent aider, voir les signes, pour aider les adolescents à réagir au bon moment, et à ne pas mettre d’oeillères sur la réalité. C’est d’ailleurs exactement ce qui se passe tout à la fin du livre. Je suis à 100% d’accord, on ne met pas ce livre entre les mains de personnes avec un penchant suicidaire parce que effectivement Hannah a réussi du premier coup (ce qui n’est pas le cas la plupart du temps). En revanche, je suis aussi convaincue que, mis entre les bonnes mains, ce livre peut ouvrir les yeux à des adolescents qui trouvent plus faciles de ne pas voir les signes.

Cette histoire fait vraiment réfléchir, parce qu’au final, je pense que j’aurais été comme Clay : à ne pas voir les signes même s’ils étaient évidents. Parce que c’est plus facile et parce qu’on ne sait jamais vraiment comment réagir face à cette situation. Si elle me repousse, est-ce que ça veut dire « aide-moi » ou simplement « pars » ? Et puis, elle ne peut pas être tellement affectée par des rumeurs, si ? Si. Pour en avoir fait les frais étant ado, je peux affirmer que oui, une rumeur peut affectée la vie d’une personne de multiples manières, mais jamais en bien. Heureusement pour moi, inconsciemment ma mère m’envoyait le bon message à chaque fois que j’en avais besoin : la vie vaut la peine d’être vécue et ce n’est pas parce qu’une période est difficile qu’il faut lâcher prise, bien au contraire.

Pour en revenir au roman, je dirais que le seul petit point négatif que je lui ai trouvé, c’est le fait que parfois les pensées de Clay et Hannah s’entremêlent au point ça pouvait devenir difficile de les différencier. Dans la série, c’était beaucoup plus facile évidemment. Mais dans le livre, quand on lit dans sa tête, qu’on est pris par le rythme du roman, je me suis retrouvée à penser parfois que c’était Hannah qui parlait alors que c’était Clay. En soi, ce n’est même pas tellement un défaut parce que ça prouve à quel point Clay et Hannah auraient pu s’entendre, mais ça m’a perturbée de temps à autres du roman.

L’histoire en elle-même a également un excellent rythme. Vous allez me dire que sur à peine plus de 300 pages et avec un sujet si lourd, ça paraît logique. Je vous assure que là, ça dépasse tout. C’en était au point où, quand je le lisais dans le train je ne voulais pas arriver pour pouvoir le continuer, à l’hôtel je ne voulais plus ressortir pour pouvoir le finir et dès que je faisais autre chose, je pensais au moment où je pourrais enfin me poser pour le lire. C’est ultra addictif et en fait, on jongle tellement entre Hannah et Clay et de manière si fluide qu’on ne voit pas les pages défilées.

Au niveau des personnages, je me suis attachée très rapidement à Clay. Il ne comprend vraiment pas ce qui lui arrive. Hannah avait l’air un peu plus égoïste dans un sens et au final elle avait l’air de tirer beaucoup de plaisir de cette « vengeance ». Quand à tous les autres, on ne les voit en fait pas du tout, ou tellement peu qu’ils passent très vite à la trappe. En même temps, on comprend que dans ce format, rajouté dix autres personnages avec leurs états d’âme aurait vraiment rendu le récit lourd et difficile à suivre.

En bref, vous devez lire ce livre. C’est un excellent roman, avec un super style d’écriture et je trouve le sujet bien mené et de manière original surtout pour la catégorie d’âge à laquelle l’auteur s’adresse. Foncez en librairie (genre maintenant) !

XOXO,

Sarah

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s